Le Garçon et la Bête, beauté du lien chez Hosoda

Parce que c’est beau, parce-que le cinéma de Mamoru Hosoda est beau. La Traversée du temps déjà, et toujours cette histoire des espaces temporels, des blocs de temps, et comment les liens se forment dedans. Toujours également des fins pleines d’espoir mais aussi de tristesse avec une pointe de nostalgie. Les films de Mamoru Hosoda sont beaux, ne font pas que du bien, car ils ont de la tristesse, mais ils sont beaux

Grande curiosité pour Summer Wars, encore non vu

About xyz

player discover