Gloire et problématique des petits espaces (Detroit : Become Human)

J’ai aimé Detroit. J’y ai d’ailleurs joué avec ma mère qui a suivi toute l’aventure. Cependant, je n’ai pu m’empêcher de me dire qu’il y avait quelque part un souci dans les espaces.

Le jeu est clairement mieux construit en termes d’interface, de game design, mais il enchaîne aussi de nombreuses scènes au final très courtes.

J’ai presque eu le sentiment qu’Heavy Rain prenait plus son temps

Peut-être une sensation

Mais j’ai eu l’impression que tout allait trop vite dans Detroit et ainsi que tout était esquissé. Alors oui, les fins sont multiples mais j’aurais presque préféré moins de fins pour bénéficier d’une longueur des moments vécus plus étendue

About xyz

player discover