Conversations #1 (avec Georges Jay Grouard)

Jay

CP :
Salut Jay!
Quel est ton avis sur l’état du jeu vidéo actuel?
(en termes de création)

Jay :
On commence donc par une question de merde. Ok. Qu’est-ce que tu sous-entends par « en termes de création » ? C’est vaste…

CP :
ohlala
haha une question peut être très belle si tu y réponds bien tss
j’aimerais connaître ta pensée sur l’état du jeu vidéo actuel, sa création, au sens sa créativité, les jeux qu’il propose

Jay :
C’est donc bien ce que j’avais compris mais je commence à être dur de la feuille. Anyway. Donc je pense que le jeu vidéo actuel est similaire à celui d’hier et de demain. Ce qui fait la qualité des jeux n’est pas l’époque mais les créateurs qui se trouvent derrière.
On avait déjà des grands créatifs dans le passé, on en a encore aujourd’hui (même s’il faut davantage aller chercher du côté des anciennes gloires qui refusent de crever ou de jeunes loups qui font des jeux souvent simulacres d’anciens grands jeux).
Et nous aurons les mêmes demain.
Après, il existe quand même des différences fondamentales qui sont la progression technique et la professionnalisation de l’industrie.
et d’une manière générale, ça change beaucoup de choses.

CP :
y’a t-il, pour toi, une évolution des auteurs?
j’entends par là, qu’en ayant une connaissance de l’histoire des jeux vidéo, l’art, la grammaire vidéoludique gagne en intensité, en puissance

Jay :
La création n’est pas affaire de technique(s).

CP :
je ne parle pas de cela
j’aimerais savoir si pour toi, les auteurs d’aujourd’hui ont appris des auteurs d’hier

Jay :
Certains, oui. D’autres, non. Ca dépend la création en question. Certaines sont singulières et auraient leur place à toutes les époques ; d’autres sont des « réactions » à un conditionnement.

CP :
ça c’est sûr!
parlons de la narration

Jay :
Mais fondamentalement, tous les gameplays ont plus ou moins déjà été explorés, oui.

CP :
j’aimerais connaître ton avis sur l’évolution de la narration vidéoludique
raconter une histoire
j’aimerais déjà savoir si aujourd’hui, tu es encore transporté par des histoires vidéoludiques
impatient

Jay :
oui
je suis encore transporté
mais encore une fois, cela dépend de ce que ça raconte et de comment

CP :
d’accord

Jay :
et encore une fois, il n’y a aucun exemple qui tend à prouver le théorie du « c’était mieux avant ». Il y a eu des trucs extraordinaires en matière de narration dans les années 80, 90, 2000 et même encore maintenant.
seulement comme le mode de représentation(s) change, il fait évoluer avec lui – fatalement – la narration

CP :
je prends un exemple
The Last of Us, en quelques mots pour toi?

Jay :
dialogues réussis mais situation improbable
personnages totalement fantasmés et absolument pas crédibles
assez mal écrit au final
manque de subtilité consternant

CP :
restons un peu sur ce jeu

Jay :
trop d’incohérence entre le propos et la manière de le raconter

CP :
j’ai personnellement beaucoup aimé l’introduction
qu’en as-tu pensée?

Jay :
stéréotypée
et c’est de la posture
il n’y a rien derrière

CP :
d’accord
passons alors !
j’aimerais savoir, là, comme ça, les jeux qui t’intéressent pour les années à venir?

Jay :
attends je conclus sur The Last of Us
c’est un mauvais jeu, mal écrit, absolument pas cohérent et à la mécanique de jeu archaïque mais qui sait suffisamment noyer le poisson pour susciter l’intérêt. En revanche, la saison de l’hiver est fantastique. A tout point de vue.
et en devient tellement puissante qu’elle rend encore plus ridicule le reste. Déjà à la limite du médiocre.

CP :
pourquoi ça?

Jay :
pourquoi quoi ?
l’hiver est génial ?

CP :
parlons de l’hiver
je veux bien t’entendre sur cette partie du jeu avant de te demander pourquoi à ton avis le jeu a été encensé alors?
joueurs et critiques compris

The Last of Us

Jay :
la seule partie du jeu qui assume être The Last of Us c’est l’hiver
il n’y a aucun compromis par rapport à ce qu’on y raconte
on joue Ellie
faible
seule
face à des hommes qui ont évolué en fonction des événements
en proie au viol, au cannibalisme, à la violence primaire
trop occupée à survivre pour se lamenter
ou se poser des questions hors propos
juste de vagues souvenirs de « si Joel était là »
tout cela est extrêmement fort et cohérent
remarquablement mis en scène
et écrit
la prestation de l’actrice est fantastique
la deuxième partie de l’hiver « le réveil de Joel »
est stupide mais fonctionne
on passe dans un concept d’urgence, de vengeance
pour aller sauver Ellie d’un sort atroce
donc tout fonctionne à merveille sur le joueur
car rien n’est incohérent

CP :
d’accord
l’hiver passé, quid des avis des joueurs et des critiques?

Jay :
des avis de merde
évidemment
le jeu a une aura
mais prend beaucoup de posture(s)
tout le monde tombe dans le panneau
as usual

CP :
j’aimerais juste parler d’un point

Jay :
il manque de sincérité
et est très mal construit

CP :
j’aimerais t’entendre là-dessus
j’ai le sentiment, enfin non, plus que le sentiment, car je l’ai éprouvé, que ce jeu bénéficie d’une minutie, mais d’une minutie qui touche à l’âme
cela ne t’a pas frappé?

Jay :
non
Il n’y a qu’un seul passage que j’ai trouvé réussi

CP :
j’ai été de suite ému par la musique dans l’introduction, une forme de finesse justement qui personnellement me rappelle cette même justesse que je ressens chez Christophe Balestra

Jay :
en matière d’émotion
c’est le passage où tu vois la girafe
le reste est nul
et écrit avec la bite

CP :
d’accord

Jay :
(en dehors de l’hiver évidemment)

CP :
la musique du début, dans sa façon de survenir, est pourtant très belle..
passons!

Jay :
oui mais la posture est trop évidente
jolie musique à la gratte sèche pour poser une ambiance lourde et triste

CP :
j’aimerais avoir ton avis sur Journey, un jeu d’été, peut-être, voire de toutes les saisons

Jay :
je tombe plus dans ce genre de panneau
depuis longtemps

CP :
qu’en as-tu pensé?

Jay :
Journey
voilà l’exemple type d’un jeu pur
d’une beauté
d’une intelligence
d’une pertinence rare
pour autant ce n’est pas un très bon jeu (en tant que tel)
mais une expérience totalement unique dans l’univers du jeu vidéo
et une création d’une complète sincérité

Journey

CP :
j’aimerais bien désormais que tu conseilles un jeu pour l’automne et un jeu pour le printemps

Jay :
automne 2015 ?

CP :
toutes époques !

Jay :
ou un jeu à faire en automne ?

CP :
(à faire en automne)
(puis au printemps)

Jay :
et je te dirai hiver et été ensuite alors
parce que non, Last of Us n’est pas LE jeu à faire en hiver

CP :
haha 🙂

Jay :
donc en automne, il faut faire un jeu qui concerne
qui est long et peu maintenir durant de longs mois chiants
un Zelda ou un RPG genre FF
c’est parfait pour l’automne

CP :
d’accord!

Jay :
en hiver, il faut un jeu « ‘Nowel » donc à voir du côté de Nintendo et/ou un jeu d’aventure/RPG qui t’occupe pendant les vacances
genre Zelda ou FF
au printemps, il faut un jeu pas trop long pour commencer à aller checker ce qui se passe dehors
un truc assez court
un jeu d’action/aventure
genre Castlevania
Metroid
ou ce genre de jeux
DMC
Ninja Gaiden

CP :
et en été alors?!

Jay :
en été ?
il faut un jeu à challenge qui peut se faire sur une très longue période de temps
comme un T-RPG
genre Tactics Ogre que tu fais un peu chaque soit sous la tente
ou qui peut te prendre plusieurs heures quand il flotte
et/ou refaire un RPG déjà fait dans le passé
l’un de mes plus beaux souvenirs de l’été dernier
a été de refaire Chrono Cross
en période de vacance
avec juste de quoi recharger ma Vita tous les jours
pour jouer toute la nuit
et parfois dans la chaise longue
avec la mer EN FACE

CP :
ça me semble une belle conclusion

Jay :
mais note qu’au printemps, tu peux aussi faire du RPG

CP :
place à l’océan

Jay :
c’est vraiment le genre qui s’impose toute l’année

CP :
noté
merci beaucoup

Jay :
et pour tout te dire
là, cet été
je vais refaire Fire Emblem Awakening et Codename Steam en vacances
et je pense que je referai les Wild Arms

CP :
une dernière musique de jeux vidéo pour la route? voire avant de prendre la route

Jay :
tu cherches quelle émotion en particulier ?

CP :
une émotion qui te dit
« et si on y allait? »
« mais où? »
« là bas, tu sais »

Jay :
ah euh
y en a plusieurs mais

l’appel de l’aventure
c’est ça
et sinon
https://www.youtube.com/watch?v=hYbFnoRSW6M
probablement l’un des meilleurs themes de map
et vu que je vais être dans le trip, on a difficilement fait mieux que

après s’il s’agit d’un voyage « métaphysique »

CP :
place à l’été!
(clap de fin)

Jay :

mais je suis inépuisable sur la question RPG et les OST
donc oui, un moment il faut arrêter

About xyz

player discover